Pour elle

Comment marcher en talons à Paris

J’ai commencé à porter des talons dès l’âge de 12 ans. Pour moi, les talons sont synonymes de féminité et d’élégance ! Que ce soit à Pasto (d’où je viens en Colombie) ou à Paris, il est rare que je sorte sans une paire de talons avec moi. Mais bien sûr, le mal de pied et la fatigue peuvent apparaître plus rapidement que vous le pensez. Il est alors nécessaire d’avoir ses trucs et astuces, ses méthodes, pour bien marcher en talons. Découvrons-donc les miens sans plus attendre !

Marcher en talons dans Paris : c’est possible !

Les talons à Paris
Marcher en talons à Paris

Depuis mon arrivée à Paris en 2012, j’ai continuellement marché en talons. Et je n’arrêterai pas de si tôt. Cela peut sembler impossible avec les distances que l’on peut parcourir, le piétinement obligatoire que ce soit dans le métro ou dans les centres commerciaux (spéciale dédicace aux Halles), les pavés ici et là… mais avec de la volonté, de l’habitude et une bonne méthode : tout est possible ! 🙂

Tout d’abord, vous l’avez sûrement déjà lu et entendu partout mais, si ce sont de nouveaux talons, il faut les préparer à vos pieds. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux que de marcher dans la maison. Les chaussures se feront progressivement à vos pieds et ne risqueront plus de vous les blesser. Bien sûr, si vous n’avez pas le temps de faire ça (et c’est compréhensible), vous pouvez passer un coup de sèche-cheveux sur les chaussures avec les pieds dedans. Et hop, quelques heures de gagnées !

Très bien, mais comment faire concrètement ?

Isabel, toujours en talons
Isabel, toujours en talons

Plus concrètement, pour marcher en talons à Paris, il faut prendre en considération tous les obstacles qui peuvent croiser votre route. Et ils sont nombreux. A commencer par les multiples rues pavées de la capitale… certes belles mais assurément dangereuses pour vos chevilles. Prenez l’habitude, dans ces lieux risqués, de marcher sur la pointe des pieds et de ne pas poser le talon au sol. Ainsi, on évite de tomber ! Cela fonctionne également pour les grilles que l’on peut trouver ici et là, notamment les grilles d’aération du métro.

De plus, il est toujours préférable de marcher sur les trottoirs plats. Regardez au loin et analysez le sol qui se présente à vous. Vous pourrez ainsi choisir à l’avance où vous marcherez. Anticipation est le maître mot !

Pour marcher en talons, marchez lentement

Inutile de préciser (mais je le fais quand même) que si vous décidez de marcher en talons, il ne faut pas être pressée. Si vous avez un rendez-vous quelque part, sortez plus tôt de chez vous car vous irez lentement. Mais c’est un mal pour un bien car votre démarche n’en sera que plus stylée ! Pourquoi se presser dans la vie ? Vous pourrez ainsi profiter de la vue, des décorations de Noël très bientôt et surtout n’abîmer ni vos chaussures ni vos pieds.

Et si vous êtes tout de même pressée, vous pouvez toujours emporter une paire de chaussures plates avec vous. Vous pourrez ainsi, le temps du trajet, échanger vos chaussures. Attention : il faut que ces dernières ne soient pas trop encombrantes pour ne pas être chargée après.

Pour résumer :

  • bien habituer vos chaussures à vos pieds en amont
  • marcher sur la pointe des pieds dans les endroits dangereux (pavés, grilles de métro…)
  • analyser le sol qui se présente sous vos pieds
  • prendre son temps pour une démarche plus stylée
  • emporter une paire de chaussures plates et confortables

Alors, que pensez-vous de mes conseils ? Et connaissez-vous d’autres astuces à partager ? 🙂

Please follow and like us:
error

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *